Stephen Hawking sur l’avenir de l’humanité

Stephen Hawking n’est plus mais son esprit demeure. Au-delà de ses travaux, le scientifique nous a laissé un dernier message avant de partir. Comme une mise en garde pour le futur, il nous demande de faire attention à 4 détails dont nous n’avons pas encore conscience mais qui pourraient bien nous être fatals au cours des années et des siècles à venir si nous n’y prêtons pas attention et n’agissons pas.


PHOTOGRAPHIE DE NATIONAL GEOGRAPHIC

LA TERRE COURT INÉVITABLEMENT VERS UNE CATASTROPHE


Esprit brillant en ce qui concerne l’astrophysique,Stephen Hawking surveillait également tout ce qui touche à notre monde. Et il n’était pas optimiste quant à l’avenir de l’Homme sur Terre.


« Nous faisons face à un certain nombre de menaces : la guerre nucléaire, le réchauffement de la planète et les virus génétiquement modifiés. Bien que la probabilité d’une catastrophe sur la planète Terre au cours d’une année donnée puisse être très faible, elle s’accumule au fil du temps, devenant une quasi-certitude au cours des mille ou dix-mille prochaines années. ».

Selon le scientifique, nous courons donc vers notre perte même si nous agissons pour éviter que cela n’arrive.Stephen Hawkingcroyait en la colonisation vers des exoplanètes habitables, mais en attendant que cela ne se produise, il nous invite à rester prudent.


BOUGEZ PLUS !

Rester en forme est une préoccupation qui concerne de nombreux gouvernements, mais elle inquiétait également Stephen Hawking.Loin de ne penser qu’à la physique et à la cosmologie, le scientifique a pointé du doigt l’obésité dans un discours en 2016.


« Aujourd’hui, trop de gens meurent de complications liées à la surcharge pondérale et à l’obésité. On mange trop et on bouge trop peu. »Si les campagnes de sensibilisation nous invitent à bouger 30 minutes par jour et à manger 5 fruits et légumes,Stephen Hawking le pensait aussi.
Photo de fichier: AF

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE PRENDRA LE POUVOIR


Parmi les secteurs de la recherche en plein évolution, celui des intelligences artificielles est l’un des plus impressionnants. Qu’elles soient créées par l’Homme ou par d’autres IA, elles dévoilent chaque jour de nouvelles facultés qui parfois nous dépassent. C’est ce point en particulier sur lequel Stephen Hawking souhaitait avertir l’humanité. Nous dominons le monde depuis des millénaires, mais les intelligences artificielles pourraient bien prendre notre place dans les années à venir.



Dans une interview,Stephen Hawking exprimait sa méfiance vis-à-vis de ces IA toujours plus performantes.

« Le génie est sorti de la bouteille. Je crains que l’IA puisse remplacer complètement les humains. »

.Avec ses facultés, l’IA pourrait petit à petit remplacer l’humain dans certaines tâches. Il faudrait donc surveiller de près la progression de ces nouvelles entités et peut-être interdire leurs utilisations dans certains domaines sous peine d’être totalement contrôlés par les IA.


NE PAS FAIRE CONFIANCE AUX EXTRATERRESTRES 


Persuadé que les voyages dans le temps seront possibles un jour,Stephen Hawkingétait également persuadé que l’espace abriterait d’autres formes de vie que la nôtre. Dans une entrevue réalisée en 2016, l’astrophysicien déclarait qu’en vieillissant,

« je suis plus que jamais convaincu que nous ne sommes pas seuls ».

Cependant, même si nombreux sont ceux qui pensent comme le scientifique,Stephen Hawking, lui, n’était pas vraiment impatient de les rencontrer.


Stephen Hawking at Gonville & Caius College, Cambridge.

Il nous recommande d’ailleurs de nous méfier d’eux alors que l’idée de trouver des formes de vie sur des exoplanètes est dans tous les esprits. Selon lui,

« Toutes les espèces que nous croiserons auront plus que probablement une technologie assez impressionnante. Si c’est le cas, ils seront beaucoup plus puissants et pourraient ne pas nous considérer comme plus précieux que les bactéries ».

Enfin, le scientifique a tenu à nous rappeler que les fausses informations se multipliaient et que si nous ne voulions pas vivre dans un tel monde, il fallait protéger les experts qui deviennent de plus en plus rares.


Source :Science Alert

Picskill

  • Instagram
  • Facebook

© 2020 Picskill.tout droit réservé

  • Twitter
  • Instagram