Une civilisation extraterrestre pourrait être derrière ce mystérieux sursaut radio

Les « sursauts radio rapides » (FRB) sont des flashs extrêmement énergétiques venus du fin fond de l'univers. Leur origine reste inconnue, mais pour la première fois, un FRB suivant un cycle répétitif tous les seize jours a été détecté par un télescope canadien.




Une nouvelle fois, Abraham Loeb, chercheur à l'université de Harvard (États-Unis), encourage les astronomes à cultiver leur imaginaire d'enfant. Même s'il estime que les sursauts radio rapides ont très vraisemblablement une origine tout à fait naturelle, il n'exclut pas que des civilisations extraterrestres pourraient en être à l'origine.


Abraham Loeb est chercheur à la prestigieuse université de Harvard (États-Unis). Récemment, il a défrayé la chronique en soutenant l'hypothèse que 'Oumuamua, l'objet interstellaire que tous prennent pour un astéroïde, pourrait bien, en définitive, être un morceau de vaisseau spatial extraterrestre.

Aujourd'hui, il revient sur le devant de la scène en évoquant le cas de FRB 189016.J0158+65. Ce sursaut radio rapide identifié la semaine dernière par des astronomes de l'équipe Chime/FRB, présente un cycle de 16 jours. Et personne ne sait vraiment, pour l'heure, quel phénomène en est à l'origine. Mais dans une interview à Cnet, Abraham Loeb estime que tout est possible. Y compris qu'il s'agisse de la trace d'une activité extraterrestre.




La trace d’une activité, mais pas un message


« Une civilisation pourrait chercher à propulser des engins à l'aide de voiles solaires. Pour cela, elle aurait besoin d'un puissant faisceau de lumière. Ce sursaut radio pourrait correspondre à la fuite de ce rayonnement en dehors des limites de la voile »,

imagine l'astrophysicien. Après tout, si nous envisageons d'expédier une sonde vers les étoiles à l'aide d'une nanovoile photonique, pourquoi des civilisations extraterrestres ne développeraient-elles pas la même idée ?


En revanche, Abraham Loeb se montre plus sceptique lorsqu'il s'agit de croire en un message adressé aux humains par des civilisations extraterrestres. Ne serait-ce que parce que le sursaut radio observé, aussi cyclique soit-il, a mis des millions d'années à arriver à nous. Et à supposer que nous en soyons capables, la réponse que nous lui ferions mettrait en retour, des millions d'années à arriver à destination.


CE QU'IL FAUT RETENIR


  • Le sursaut radio rapide FRB 189016.J0158+65 était connu pour être répétitif.

  • Des astronomes précisent aujourd’hui que son activité apparaît périodique.

  • Elle suit un cycle d'environ 16 jours.

  • Un phénomène qu’ils n’expliquent pas encore.





POUR EN SAVOIR PLUS

Une civilisation extraterrestre est-elle derrière ce mystérieux sursaut radio ?


Les sursauts radio rapides sont des objets énigmatiques. Certains émettent une seule fois. D'autres plusieurs. Et voilà que des astronomes ont décelé, du côté de l'un d'entre eux, une activité qui apparaît périodique, suivant un cycle d'environ 16 jours.


FRB 189016.J0158+65. Ce sursaut radio rapide répétitif - ou FRB pour Fast Radio Burst - avait déjà fait parler de lui il y a quelques semaines. Des astronomes étaient alors parvenus à déterminer l'emplacement précis de cette source répétitive d'ondes radio de quelques millisecondes. Une galaxie spirale située à quelque 500 millions d'années-lumière de notre Terre. Aujourd'hui, il revient sur le devant de la scène. Car il s'agirait du tout premier sursaut radio rapide présentant une périodicité.


Un sursaut radio rapide – ou FRB pour Fast Radio Burst – correspond à une émission radio qui ne dure que quelques millisecondes. Un laps de temps durant lequel il peut décharger autant d’énergie que des centaines de millions de Soleils.

Des centaines de FRB ont été identifiées dans l’Univers. La plupart n’ont émis qu’une seule fois. D’autres sont répétitifs. Seulement quelques-uns ont pu être localisés à ce jour. Et les astronomes ignorent encore ce qui produit ces émissions.




Des astronomes de l’équipe Chime/FRB - c'est le télescope Chime (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment) qui a, pour la première fois, détecté ce sursaut radio rapide en 2018 - ont surveillé FRB 189016.J0158+65 pendant 409 jours. Et ils ont pu extraire des données recueillies, un schéma qui se répète suivant un cycle de 16,35 jours : des émissions sont enregistrées sur une durée de quatre jours puis arrivent douze jours de silence.


Pour être tout à fait précis, les astronomes signalent qu'au cours de certains cycles, le sursaut radio rapide n'émet aucune impulsion. Mais que quand il en émet, c'est toujours au cours de quatre jours qui se répètent suivant le cycle établi. Une énigme de plus à l'actif des FRB qui intriguaient déjà beaucoup les chercheurs.



Plusieurs hypothèses pour expliquer le phénomène


Les astronomes imaginent que ce cycle pourrait être le signe que la source de ce sursaut radio rapide orbite autour d'un objet massif de type trou noir. Un trou noir de masse stellaire, car FRB 189016.J0158+65 a été localisé dans la périphérie de sa galaxie spirale, une région dans laquelle se forment de nombreuses étoiles. Un trou noir dont les vents ou les perturbations de marée pourraient stimuler ou éclipser les émissions du sursaut radio rapide en fonction de sa période orbitale.


Une autre étude suggère que ces sursauts radio rapides sont émis par une étoile à neutrons dans un système binaire. Des émissions périodiquement éclipsées par les vents de sa compagne beaucoup plus massive. L'idée qu'il s'agisse d'un objet isolé semble en revanche désormais moins probable. Car même si la rotation d'objets de type magnétar - ceux-ci ayant déjà été soupçonnés être à l'origine des FRB - engendre des périodicités, celles-ci apparaissent généralement plutôt de l'ordre de quelques secondes.

Enfin, certains se demandent peut-être pourquoi l'hypothèse de signaux extraterrestres n'est pas envisagée. C'est parce que les signaux enregistrés par les chercheurs correspondent à des événements énergétiques extrêmes. À tel point qu'il est difficile d'imaginer que même une intelligence supérieure soit capable d'en produire.


Picskill

  • Instagram
  • Facebook

© 2020 Picskill.tout droit réservé

  • Twitter
  • Instagram