Une vidéo montre une femme qui a courageusement sauvée une jeune fille d'un enlèvement !

Au début de ce mois, une famille de Mitcham, en Angleterre, est intervenue dans une tentative d'enlèvement. Kadian Nelson, 26 ans, a été accusé de viol et de kidnapping le 3 novembre 2020.

Des images troublantes montrant une « tentative d'enlèvement d'enfant » à Mitcham, en Angleterre, ont circulé sur Internet au début du mois.

Selon le Wimbledon Times, Kadian Nelson, 26 ans, a été accusé de viol et de kidnapping pour avoir tenté d'enlever une écolière dans le quartier de North Place à Mitcham, le 3 novembre 2020. Dans la vidéo, on voit une femme confrontée à un homme qui a été filmé marchant avec une jeune fille dans une ruelle. La femme les a suivi jusqu'à ce que Kadian s'enfuie.


Christine, qui est un témoin clé de l'incident, a raconté au Wimbledon Times comment elle, ainsi que ses trois filles, Zian, 11 ans, Ashanti, 20 ans, et Norrisa, 24 ans, ont aidé à sauver la victime. La mère de trois enfants a dit : « Zian était sur le chemin de l'école quand elle a remarqué un homme avec ses mains sur la bouche d'une fille. Elle a appelé à la maison et a dit : « Je crois que je viens de voir une fille se faire kidnapper par un homme ».




C'est alors que Christine a dit à Zian de continuer à marcher sur la route principale et qu'elle sortirait par le portail. « En sortant, je voyais quelqu'un qui se dirigeait très vite dans notre direction », ajouta Christine. « Quand il s'est approché, j'ai réalisé que cet homme était avec une jeune fille, alors j'ai crié : « Bonjour, ça va ? ».

« Mais je savais qu'elle n'allait pas bien, car je voyais qu'il avait un gant jaune sur sa bouche », dit Christine.


Christine appela alors sa fille Ashanti et ensemble ils se mirent à suivre l'homme et la jeune fille. Christine et Ashanti se séparèrent pour suivre l'homme et c'est là que la jeune fille de 20 ans commença à enregistrer la vidéo. Dans la vidéo, on entend Ashanti dire : « Laissez-la partir ! Qu'est-ce que vous faites avec elle ? ». On l'entend aussi interroger Kadian à plusieurs reprises, qui avait les bras autour de l'écolière alors qu'ils s'éloignaient d'Ashanti. Norissa, la fille aînée de Christine, a publié la vidéo sur les réseaux sociaux.


Le Wimbledon Times dit que l'auteur a fui vers Colliers Wood lorsque la police est arrivée.



« J'étais juste soulagée de voir que nous avions réussi à le faire fuir, même si nous ne savions pas exactement ce qui s'était passé », dit Christine. « Je suis soulagée soit en sécurité, mais je me sens mal de savoir qu'une petite fille était sur le chemin de l'école et qu'elle a dû vivre cela ».

« Zian n'était qu'à quelques mètres, ça aurait pu être mon enfant », ajouta-t-elle. Christine a félicité Zian d'avoir été observatrice et d'avoir alerté sa mère de la situation. « Si Zian n'avait pas passé ce coup de téléphone et continué à marcher et à monter dans son bus, nous ne savons pas ce qui se serait passé », dit la fière maman.


Christine veut faire passer le message que les enfants doivent s'exprimer lorsqu'ils voient quelque chose de suspect. Elle conclut : « Je sais que parfois les gens ont peur, mais Zian avait peur aussi et elle a quand même trouvé en elle la force de faire ce qu'elle pouvait.




Le commissaire Owain Richards a déclaré que la police était au courant de la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux et a ajouté : « Je reconnais qu'il s'agit d'un incident choquant et affligeant et cela doit être traité dans les plus brefs délais ». La police a lancé un appel exhortant le suspect à se rendre « immédiatement » pour sa sécurité et celle du public. Le 5 novembre, Kadian Nelson a été accusé de viol et de kidnapping.



Ashanti a exprimé sa gratitude aux personnes qui l'ont aidé, en tweetant: « J'aimerais pouvoir vous remercier tous individuellement, je ne suis pas un héros, je suis juste contente d'avoir eu le courage d'aller jusqu'au bout ». Elle poursuivit : « Ma petite sœur est la vraie héroïne ici, elle a 11 ans et a pu remarquer que quelque chose n'allait pas et m'a appelé tout de suite. Sinon, je n'aurais pas pu sauver cette petite fille ».


« J'espère et je prie seulement que si c'était une de mes filles, que quelqu'un fasse la même chose », dit Christine.



Picskill

  • Instagram
  • Facebook

© 2020 Picskill.tout droit réservé

  • Twitter
  • Instagram